Un Soleil pour les guider tous. Un Soleil pour les trouver, un Soleil pour les amener tous et avec leurs fesses les lier.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Les belles au Bois de Litneg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yavanaa
Coiffé(e) du Ploukosse de bronze de Ciccex
Coiffé(e) du Ploukosse de bronze de Ciccex
avatar

Nombre de messages : 839
Localisation : En train d'espionner derrière un charme...
Date d'inscription : 07/02/2006

MessageSujet: Les belles au Bois de Litneg   Dim 16 Mar - 3:07

Une sadidette couche sa petite fleur si adorable, qui aussitôt s'empresse de crier en attrapant sa gonflable et en la serrant contre son coeur :
"Une histoire ! Ze veux une histoire !! Maman raconte moi une histoire !"

La maman sourit, s'asseoit sur le bord du lit à côté de sa pitchounette, et lui répond en faisant semblant de faire des yeux de troool :
"D'accord mais après tu dors, tu as besoin de tes 23 heures de sommeil, sinon demain tu vas encore dormir en classe !

*******

Il était une fois, deux amies, une feca nommée Circea, mais que tout le monde appelait Cici et une sadida, nommée Yavanaa, yav pour ses amis.
Elles s'étaient connues toutes petites, Cici avait souvent protégé Yav lors des récréations à l'école, Yav était un peu sauvage et elle s'était fait des ennemis.

Cette amitié dura tout au long de leur vie... Elles étaient très proches et Yav, fervente défenderesse de la nature et des arbres, pardonnait à Cici d'être devenue une vile bûcheronne...

Cici se lança dans le long et difficile apprentissage de la couture, elle persévéra avec courage et commençait même à faire de la Haute couture et à travailler auprès des grands maîtres.

Mais un jour, Cici coupait du bois dans le bois de litneg, accompagnée de Yav qui chassait le serpentin pour refaire la couverture de son journal.
Cici aperçut un magnifique charme, dont le bois était très recherché. Sa hache s'abattit donc sur le tronc du charme... Et aussitôt l'arbre s'affaissa... après seulement un coup de hache. En fait, l'arbre semblait rétrécir, laissant un trou béant dans le sol, au milieu de ses racines.

Abasourdie, Cici inspecta minutieusement les racines et le trou béant, et là elle remarqua que les racines s'enchevêtraient, formant des marches.
Curieuse, Cici descendit dans le trou, impatiente de découvrir ce nouveau sous-terrain.

Au fond, elle se retrouva dans une grotte immense avec un métier à tisser et un rouet pour tisser la laine de bouftou.
Intriguée, elle s'approcha et voulut essayer immédiatement ces magnifiques outils qu'elle savait manier à la perfection.
Elle sortit un ballot de laine de son sac à dos, s'installa près du rouet sur un tabouret...
Mais au moment où elle voulut installer la laine, sa main fut inexorablement attirée vers l'aiguille effilée et brillante... Cici essaya de résister mais sa main ne lui obéissait plus. Elle se piqua donc le doigt et aussitôt plongea dans un profond sommeil.

Pendant ce temps, Yavanaa avait fini de chasser et cherchait Cici. Elle commençait à être inquiète car elle avait beau appeler, Cici ne lui répondait pas. Il faut dire que ce bois était très mal fréquenté, des Troool y résidaient et avaient même choisi comme repas Alaska, le mari de Cici.
Yavanaa eut soudain un terrible pressentiment, elle craignait que son amie encore choquée par la disparition récente d'Alaska, ne fasse une grosse bêtise.

Elle accéléra le pas et envoya ses poupées en éclaireur pour l'aider à fouiller les environs. Au bout de quelques heures, sa sacrifiée l’avertit qu’elle avait trouvé quelque chose. Yavanaa suivit sa poupée qui la mena à un jeune charme. Au pied de cette jeune pousse, se trouvait la hache de Cici, abandonnée dans l’herbe. Yav inspecta donc l’endroit et elle remarqua une cavité sous le charme, presque recouverte. Après avoir écarté quelques racines, elle put se glisser dans le trou. Elle débarqua dans une grande salle, avec au centre, un alambic gigantesque et des fûts de bières entreposés tout autour de la bière. Intriguée, elle s’approcha de l’alambic et elle découvrit derrière Cici allongée sur le sol.
Elle se précipita à ses côtés, Cici respirait toujours ; elle était profondément endormie. Mais elle avait beau la secouer ou la gifler, Cici ne réagissait pas.

Désespérée de ne pouvoir ranimer son amie, Yavanaa voulut aller chercher du secours, mais la sortie était bouchée et elle eût même du mal à retrouver l’endroit par où elle était entrée dans cette salle.

Elle se souvint alors d’une histoire que lui racontait sa maman le soir pour l’endormir. Il ne se souvenait que de quelques bribes, Il s’agissait d’une des plus vieilles légendes sadidiennes.
Les sadida sont très proches de la nature et même si les sadida ont évolué et que cette coutume a pratiquement disparue, à cette époque, chaque sadida était lié dès sa naissance à un arbre ancêtre par un rituel chamanique. Ainsi l’enfant sadida bénéficiait de la force et de l’expérience de son arbre pour se renforcer et grandir à son tour. Le pire tourment infligé à un sadida était de le priver de son arbre, c’était comme perdre la moitié de tout son être, de sa force physique et de son âme. Les arbres étaient choisis au cœur de sombres forêts, où nul n’osait s’aventurer hormis les sadida.

Malgré tout, avec le temps, les hommes avaient tant décimé certaines forêt, qu’ils avaient fini par pénétrer dans l’un de ces sanctuaires. Ils avaient ainsi abattu de nombreux arbres ancêtres et couper le lien avec leur moitié sadida.
Une chamane sadida très puissante, décidée à se venger, avait utilisé toute la magie qu’elle possédait encore et toute sa vitalité pour lancer une malédiction sur une jeune pousse. Le rituel s’acheva sur son dernier souffle. Mais elle avait réussi : désormais, un arbre indestructible, pouvait apparaître n’importe où et son charme puissant plongeait ses victimes dans un sommeil éternel, projetant leur âme dans un monde étrange hors du temps.
Cette légende sadidienne racontait que seul un ami sincère, assez courageux pour accepter de se sacrifier et de se rendre dans ce sommeil étrange hors du temps, pouvait en revenir et ramener l’âme aimée. Un sadida avait réussi cet exploit, il était revenu avec la femme qu’il aimait de ce sommeil. Mais à leur retour dans notre monde, après ce passage hors du temps, ils se réveillèrent des centaines d’années plus tard.

Une grande tristesse et lassitude pesaient sur le cœur de Yavanaa. Elle pensa à sa petite fleur devenue grande maintenant, dont elle était tellement fière, et à son sacrichou, ces deux êtres qu’elle aimait tant et qui lui avait apporté tellement de bonheur dans sa vie. Elle pensa aussi à ses amis ciccéens. Puis elle regarda la pauvre Cici, prisonnière de son sommeil, Cici qui était comme sa sœur, comme la moitié d’elle-même.
De toute façon, elle était prisonnière de cette salle souterraine… qui pourrait la trouver et venir la chercher ici. Finalement, elle n’avait pas le choix… Elle se releva donc et s’avança doucement vers l’alambic. Alors qu’elle était toute proche, elle se sentit inexorablement attirée par une fiole qui contenait un liquide translucide. Elle n’essaya même pas de résister et porta la fiole à ses lèvres…

************

HRP : Voilà, vous avez sûrement constaté que je me faisais extrêmement rare ces derniers temps. Dofus n’a plus suffisamment d’attrait à mes yeux, je suis lassée du jeu, et je n’ai plus suffisamment de temps ni d’envie pour m’investir dans un projet qui pourrait me redonner envie de jouer. Par ailleurs, je vais sûrement avoir l’occasion très prochainement de tester Wakfu.
Par contre, mon compte avec Cici et Yav est encore abonné pour 3 mois et 20 jours et celui avec Diancecht pour un peu d’un mois.
Je vais donner une maison à ano, mais il reste une maison disponible.
J’ai aussi plusieurs familiers (beaucoup complètement montés) comme un panda, un feanor, etc.
Et pas mal de bazar et de ressources dans mes coffres de banque et dans celui des maisons.
Shivie et Ano ont accès à mes comptes, je vais donner également accès à Blacksad qui pourra ainsi prendre et distribuer ce qui peut servir pour d’autres dans la guilde. Surtout n’hésiter pas, cela serait bête de tout perdre si cela peut servir.

Vous étiez les seuls qui me retenaient encore sur Dofus, et j’espère que nous garderons contact, et qui sait, peut-être aurons-nous l’occasion de nous rencontrer prochainement pour de vrai… et de nous retrouver très bientôt sur wakfu. Merci en tout cas, car grâce à vous, j’ai passé d’agréables moments et je garde d’excellents souvenirs. Je me suis sentie bien sous le soleil ciccéen, dans ma petite famille virtuelle. Je vous souhaites à tous bonne chance, bonne continuation et de réussir dans vos projets.
Pour ceux qui ne l’auraient pas encore : ICQ = Lhaalaly (27839290) et sur msn = lhaalaly@hotmail.com.

Bisous à tous, et restez vous-même, vous êtes formidables.
Et à très bientôt.

Carine

_________________
Pour briller d'intelligence devant le Dark Vlad, pour prouver que vous avez bon goût au Meulou (attention, cela peut être dangereux!), pour avoir plus de sex appeal que le Dragon cochon, Lisez le Zooooooornal !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teamy
Coiffé(e) du Ploukosse doré de Ciccex
Coiffé(e) du Ploukosse doré de Ciccex
avatar

Nombre de messages : 946
Age : 25
Localisation : Sirotant un cocktail, assise sur la plage, face au zaap du port
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Les belles au Bois de Litneg   Dim 16 Mar - 4:32

Arghh, une perte... que dire que dire...
pas grand chose que tu ne saurais déjà je crois.
Bonne chance pour ton aventure réelle, bisous à Alaska et au Mini Iop Clin d'oeil !
A bientôt sur Wakfu, peut-être, ainsi que beaucoup d'autres d'entre nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anotherJack
Sirote un verre de Nodkoko-Fraise tout en affrontant un Mulou en rut
Sirote un verre de Nodkoko-Fraise tout en affrontant un Mulou en rut
avatar

Nombre de messages : 1066
Localisation : Quelque part entre sa Yavounette et son Isadorée
Date d'inscription : 12/02/2006

MessageSujet: Re: Les belles au Bois de Litneg   Dim 16 Mar - 13:21

C'est le Papa de la petite fleur qui vient continuer l'histoire

Au soir, le sacrichou était très inquiet. Sa Yavounette ne revenait pas. Après l'avoir attendue pendant des heures, lanterne à la main, il partit à sa recherche dans les bois de Litneg. Ni les mulous ni les trools ne vinrent l'importuner, il était pas d'humeur et ça se voyait, même en pleine nuit.

Le jour le trouva, parcourant les bois en tout sens en hurlant le nom de sa bien aimée. De rage et d'impuissance, il martela le sol, qui céda. Une petite dégringolade plus tard, il sortait de l'éboulis. Il était dans une grotte. Un peu plus loin, une forme allongée coiffée d'une chevelure verte reconnaissable entre toutes, et d'où émanait un doux parfum de fraise des bois. C'est à peine s'il aperçut la silhouette de Circea, étendue à côté. Il se précipita, pour serrer sa Yavounette dans ses bras, maudissant intérieurement cette coutume Sadida de s'endormir vraiment n'importe où. Après avoir serré la sangle de ses tongues, pour avoir très mal aux pieds, donc devenir très très costaud, il sortit les deux jeunes femmes de la caverne, et les ramena à la maison. Il coucha Circea dans le canapé, et s'endormit en chien de fusil auprès de sa chère et tendre, dans leur lit.

Le lendemain, sa Yavounette dormait toujours. Quoi de plus normal pour une sadidette ? Mais Circea aussi, et ça en revanche ça n'était pas très normal. Il essaya sur sa Yavounette les méthodes douces pour la réveiller, et sur Circea les méthodes un peu plus rudes, mais rien n'y faisait. À nouveau inquiet, il partit quérir divers docteurs, qui les uns après les autres admirent leur impuissance. L'un d'eux demanda à emporter un specimen, pour sa collection, mais le sacrichou se dit que, si sa Yavounette se réveillait, elle bouderait sûrement très fort en apprenant qu'il avait confié son amie à un laborantin, il se ravisa donc.
Après les médecins, il consulta les astrologues, les devins, les chiropracteurs, et même les bibliothèques. Sans résultat.

Finalement résigné, il construisit deux lits, l'un magnifique, à baldaquins, dans une jolie barque blanche, l'autre vite fait dans un demi fût de bière, il les transporta dans la grotte avec leurs occupantes, aménagea une entrée secrète, couvrit la grotte de hiéroglyphes sacrieurs de protection, de préservation et de soin, et vint y passer ses nuits, à attendre que sa chère et tendre se réveille enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bjorn
Coiffé(e) du Ploukosse argenté de Ciccex
Coiffé(e) du Ploukosse argenté de Ciccex
avatar

Nombre de messages : 888
Age : 32
Localisation : A droite a gauche
Date d'inscription : 04/05/2006

MessageSujet: Re: Les belles au Bois de Litneg   Dim 16 Mar - 13:58

[HRP] Pale

Evidemment, chacun fait son chemin sur le jeu et le continue ensuite, mais bon... quand meme quoi :/

Merci a toi pour ces moments passés en jeu, et bonne continuation Yeah
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
alaska
Coiffé(e) du Ploukosse doré de Ciccex
Coiffé(e) du Ploukosse doré de Ciccex
avatar

Nombre de messages : 910
Localisation : Auprès de son brasier d'amour
Date d'inscription : 19/06/2005

MessageSujet: Re: Les belles au Bois de Litneg   Dim 16 Mar - 14:07

Après avoir tenté par tous les moyens de sa connaissance de réveiller mamie Cici et tantie Yav, Diancecht dut admettre, pour la première fois de sa courte vie, son impuissance. Très triste

Il se rendit alors au temple Eniripsa, et chercha dans la prière à sa Deesse une inspiration salvatrice. Chaque prière étant rituellement suivie d'un verre d'eau de vie à base de jaune de dragoeuf distillé, il atteignit rapidement un état second rempli d'hallucinations colorées. Gnuu

Lors de l'une d'elle, Enèx-Nart, l'un des pères de la médecine en Eriadigirf, lui apparut et lui dit que, d'après d'antiques légendes, il fallait attendre 1000 ans avant que les victimes de ce sortilège sortent de cet étrange sommeil.

A son reveil, Diancecht se demanda comment faire pour survivre 1000 ans, et se rappela alors d'une méthode bien connu en Eriadigirf. Il retourna dans son pays natal, gravit les monts Ruetalegnoc, et attendit la nuit.

Au matin, les rayons rasant du soleil du grand nord illuminèrent un bloc de glace, à l'intérieur duquel on pouvait apercevoir des ailes rouges surmontées d'une touffe de cheveux dorés.

------------------

HRP: Voila, si je joue à Wakfu, vous savez déjà quel perso je jouerais Clin d'oeil

_________________
Alaska, Eleveur de chachas, serial-gaffeur et Circéanomane
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isadoraa
Roi Soleil
Roi Soleil
avatar

Nombre de messages : 221
Localisation : Joue à la poupée sous un charme...
Date d'inscription : 12/09/2006

MessageSujet: Re: Les belles au Bois de Litneg   Dim 16 Mar - 16:07

« Mais Maman, papa : il lui arrive quoi à la p'tite fille si elle a pu de maman et que son papa il est pu là le soir pour la protéger des fantômes et des bêbêttes sous le lit et dans la placard qui sortent la nuit ? » demanda la petite fleur.

« Moi j'dis, on dirait que la petite fille, ben elle... »

******


Isadoraa est toute seule, perchée sur la branche d'un arbre surplombant la plaine de Cania, là où quelques planches de la cabane des Sova Joncs subsistent encore. Elle parle avec ses doudous :

« Ben Moman elle fait que dodo, et popa il est crô criste pou' jouer avec mwa... Pis les tontons ils sont crô vieux..., pis j'ai même pô d'copain..., pis Pando elle est plus là..., Dian non pu..., pis Taka il est le namoureux d'une n'aut' fille alors... Pfff, scrô nul ! En plus, avec l'arborescence, ben je fais que dormir aussi moi. Et pis bientôt j'aurai des boutons comme il avait Tikouyu, et un abrabrareil dentaire. C'est nul, vraiment trop nul, ne veux pas 'randiiir ! »

Elle lance ces derniers mots dans un cri qui résonne à travers la plaine. Des corbacs perchés plus loin s'envole dans un sombre nuée en l'invectivant de croassements stridents. Elle se lève et leur tire la langue d'un air boudeur. Elle descend de son arbre et commence à taper d'un pied rageur dans tout ce qu'elle trouve sur son chemin. Ses poupées la suivent en se jetant des regards interrogateurs : ils n'ont jamais vu leur maman comme ça !

En voulant frapper dans une touffe de broussaille, son pied heurte une pierre et elle se retrouve le nez dans les fleurs. Ses genoux lui font mal maintenant, manquait plus que ça ! Doudounette arrive à la rescousse et lui soigne ses genoux saignants. Elle regarde autour d'elle. Ses pas l'ont menée dans la forêt des abraknydes, dans un lieu qu'elle connaît bien, puisque son papa et sa maman lui ont racontée que c'est ici, près de cet arbre, qu'elle est née. Elle regarde l'arbre qu'ils avaient planté en souvenir, un charme, qui lui aussi a bien grandi. Elle se recroqueville contre son tronc protecteur et recommence à grommeler :
.
« Chuis trop p'tite, chuis sûre que les 'rands ils me disent pas tout sur moman, pis popa il serait pas aussi criste si moman elle faisait que dodo comme d'hab'... Pis y'aurait pas eu tous ces docteurs qui sont viendus la voir... Mais si moman se réveille po tout de suite, j'aurai 'randi mwa, je serais pu sa tite fleur... ». Elle décide de revenir à la maison, pour voir si sa maman est rentrée comme par magie, mais non, personne. Son regard est attiré vers l'alambic de sa maman.

« Ben comme moman est pas là j'peux p't'ête jouer un peu avec... Personne saura ! Je vais essayer de faire une potion pour pasq 'randir, comme ça, quand moman va se réveiller je serais 'core sa tite fleur !!!»

Elle tourne une petite manivelle comme elle a vu sa maman le faire si souvent et des petites flammes s'allument. Sa maman lui avait appris quelques trucs, et tatie Shiva aussi, bien que celle-ci ne soit pas venue la voir depuis bien longtemps. Peut-être qu'elle s'est endormie elle aussi...

Elle prend deux ou trois tubes, les débouche et les renifle. Elle vide ceux qui sentent bon dans la fiole réchauffée par les flammes. Des bulles monte lentement. Le liquide est vert émeraude, comme les cheveux de sa maman. Puis il monte dans un tortillon de verre et prend petit à petit une couleur rouge rubis, comme le sang de son papa. Enfin quelques gouttes rousses, aux reflets ambrés, tombent dans le petit bocal à l'autre bout de la table.

« Huuum, ça sent bon ! On dirait du caramel... » Elle se tourne vers ses poupées et leur demande d'un air malicieux : « Je goûte ou je goûte pas ? » Ses poupées ne sont pas d'accord du tout ! Elles s'accrochent à ses jambes pour essayer de faire tomber le flacon qui ne leur inspire pas du tout confiance. Mais trop tard, d'un geste agile, Isadoraa porte le flacon à ses lèvres et le vide d'un trait.

Puis... puis...

******


« ZzzZZzzz ». La petite fleur balbutie quelques mots puis s'endort avant la fin de cette histoire à plusieurs voix.


[HRP] « Un départ peut en cacher un autre »

Bon, ben, pas vraiment mieux que Carine...

Mon portable me fait des misères donc je n'ai plus le net la semaine, et quand je veux jouer les week-ends c'est mon autre ordi qui en a décidé autrement en coupant dofus trois fois sur quatre.

A cela s'ajoute le fait que, de toute façon, je n'ai plus tellement envie de jouer et le fait que, Carine et moi, on a un bébé blog de brico/déco à nourrir donc dorénavant je vais consacrer mon temps libre aux loisirs créatifs.

Un loisir en remplace un autre, mais il ne remplacera jamais la chaleur du soleil ciccéen, et tous les délires que j'ai pu avoir avec vous. De même que Carine, j'espère garder contact avec vous et venir à l'IRL de juillet ( si je ne viens pas, ça ne sera pas par manque d'envie en tout cas !!! ).

Mon compte est encore abonné pour 3 mois donc je repasserai sûrement ( si mon ordi veut bien... ). De toute façon, je voudrais moi aussi redistribuer mon barza et redonner sa maison à Blackou donc je repasse dans l'après-midi.

Tout comme Carine ( Ouai chuis une grosse copiteuse tavu ) « Je vous souhaites à tous bonne chance, bonne continuation et de réussir dans vos projets. » Parce que c'est bien dit et que je voulais dire tout pareil.

Au cas où : ICQ = Shiva (262-940-762) et sur msn = troublemakers16@hotmail.com

Gros poutous à tous ! [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
El fond's
Ciccéen aux doigts d'or (après avoir fait mumuse avec un lingot d'or en fusion)
Ciccéen aux doigts d'or (après avoir fait mumuse avec un lingot d'or en fusion)
avatar

Nombre de messages : 2578
Localisation : Médite sur la plage, le cucul à l'air...
Date d'inscription : 19/06/2005

MessageSujet: Re: Les belles au Bois de Litneg   Dim 16 Mar - 16:11

[Ouin, pourquoi les bonnes choses se terminent toujours mal Snif

Que dire si ce n'est que la communauté perd une grande joueuse, c'était un plaisir de te retrouver même si c'était pour de brefs moments durant ces derniers mois.

On aura partagé pas mal de trucs et j'espère qu'on en repartagera sur Wakfu Yeah
Plein de bonnes choses pour toi et les tiens, puisse le soleil de Ciccex embellir vos jours à venir Soleil

edit : tain Isa aussi ...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rouletabosse
Coiffé(e) du Ploukosse doré de Ciccex
Coiffé(e) du Ploukosse doré de Ciccex
avatar

Nombre de messages : 940
Age : 33
Localisation : Bwaaaaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaa!!!
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Les belles au Bois de Litneg   Dim 16 Mar - 16:29

*agite son petit mouchoir blanc*


Byouuuuu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeanbombeur.free.fr/dofus.htm
Teamy
Coiffé(e) du Ploukosse doré de Ciccex
Coiffé(e) du Ploukosse doré de Ciccex
avatar

Nombre de messages : 946
Age : 25
Localisation : Sirotant un cocktail, assise sur la plage, face au zaap du port
Date d'inscription : 24/05/2006

MessageSujet: Re: Les belles au Bois de Litneg   Dim 16 Mar - 16:45

QUOI QUOI QUOI ! Là ça va plus du tout ! 3 autres aussi ! Jack, Isa, Lala !
La Ciccex vit à travers nous, et elle est en train de perdre son âme Très triste
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
anotherJack
Sirote un verre de Nodkoko-Fraise tout en affrontant un Mulou en rut
Sirote un verre de Nodkoko-Fraise tout en affrontant un Mulou en rut
avatar

Nombre de messages : 1066
Localisation : Quelque part entre sa Yavounette et son Isadorée
Date d'inscription : 12/02/2006

MessageSujet: Re: Les belles au Bois de Litneg   Dim 16 Mar - 16:46

HRP : j'me barre pas encore. Même si j'ai deux raisons de moins de continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadia
Coiffé(e) du Ploukosse argenté de Ciccex
Coiffé(e) du Ploukosse argenté de Ciccex
avatar

Nombre de messages : 888
Localisation : Buvant un rhum-fourbe chevauchant kouyu en rute :p
Date d'inscription : 29/04/2006

MessageSujet: Re: Les belles au Bois de Litneg   Lun 17 Mar - 9:40

... kouyu qui donne plus signe de vie, Al' qui se fait croquer par un trool, yavou et cici qui dorment, zaza ......

bon bin vais faire un tour à la taverne, noyer mon chagrin dans la biére frelater d'ano' ....




mais ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiin Pale Pale Pale


Bon j'espére que l'on se retrouvera sur wakfou fou fou où tout le monde et fou .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Téquitoi
Surfeur(se) des Kara Hibes
Surfeur(se) des Kara Hibes
avatar

Nombre de messages : 354
Age : 32
Localisation : euh ... quelquepart mais où ??? j'suis perduuuuuu ! ah non c'est bon j'suis avec vous ^^
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: Les belles au Bois de Litneg   Lun 17 Mar - 20:46

J'suis sur le c.. là :/

bon bah votre décision est prise et ca servirait à rien d'essayer de vous retenir si c'est pour jouer à contre coeur c'est pas la peine !

A très bientôt j'espère (j'en ai profité pour choper vos adresses msn !!! Hihi)

byou bon vent (de panique !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthax
Coiffé(e) du Ploukosse doré de Ciccex
Coiffé(e) du Ploukosse doré de Ciccex
avatar

Nombre de messages : 927
Age : 28
Localisation : En train de courir dans les bois, à moitié nu, hululant...
Date d'inscription : 06/07/2006

MessageSujet: Re: Les belles au Bois de Litneg   Mar 18 Mar - 16:22

*instant d'intense réflexion*

Mangnifque(s) histoire(s) ... :'(

J'vous souhaite plein de bonnes choses à vous deux et je prends votre adresse msn pour rester en contact ! Yeah

J'vais me saouler à la teverne, comme Nad j'crois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grandsmurf
Cwabe
Cwabe
avatar

Nombre de messages : 48
Age : 33
Localisation : In da smurf Paradize
Date d'inscription : 26/03/2007

MessageSujet: Re: Les belles au Bois de Litneg   Mer 19 Mar - 19:52

Bisous yavou Snif
a bientôt, prend soin de toi
Mhaï ze smurf bi Wiv youh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les belles au Bois de Litneg   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les belles au Bois de Litneg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Archimonstres
» Les plus belles crèches de Noël.
» Elles sont belles mes haies, elles sont belles ...
» Créer des belles créature très rapidement...
» les plus belles armures artilleurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les descendants de Ciccex :: Présences, vacances et autres joies et contraintes irréelles-
Sauter vers: